skip to Main Content
0 644 666 555
Comment Définir Son TJM ?

Comment définir son TJM ?

Comment fixer un juste prix pour le travail réalisé en tant que freelance ? Cette question cruciale n’est effectivement pas facile. Pourtant, les enjeux sont déterminants.

D’un côté il y a la question de la rentabilité, et de l’autre il faut vendre au meilleur prix pour attirer les clients potentiels. Proposer un tarif, qui ne soit ni trop bas ni trop haut, représente toute la difficulté de l’exercice de la fixation de son Tarif Journalier Moyen (TJM).

Comment définir son TJM ? Digiwork, solution de gestion d’entreprise en ligne, vous explique tout ce qu’il est important de connaître.

Fixer son TJM : tenir compte des offres sur le marché

Le Tarif Journalier Moyen est le montant que facture un freelance pour une journée de travail. Avant de le déterminer, il faut d’abord avoir une idée précise des tarifs pratiqués sur le marché sur son secteur d’activité. Ce travail d’analyse va permettre d’aider à définir sa stratégie de positionnement.

Trois possibilités s’offrent ensuite au freelance :

  • Appliquer un tarif plus bas que celui du marché pour augmenter son attractivité.
  • Se positionner sur un tarif plus élevé pour valoriser l’aspect qualitatif de son travail.
  • S’aligner tout simplement sur la moyenne du marché.

Quelle que soit l’option choisie, le calcul du TJM demande du temps et de la réflexion.

À lire : Tarif freelance : comment fixer ses prix ?

La capacité financière du client, un élément qui influe sur le TJM

La variation des offres sur le marché n’est pas le seul paramètre à prendre en considération. Le travailleur freelance doit rester flexible et s’adapter à chaque client : quel budget compte-t-il investir pour la réalisation d’une tache ou d’un projet?

L’objectif est de définir un TJM adapté à la capacité financière des clients, car dans le cas contraire il sera parfois difficile de les séduire, avec le risque de passer à côté de projets intéressants. Il est donc conseillé d’avoir un tarif flexible.

Certains clients ont un budget définitif, d’autres se concentrent uniquement sur la réalisation de la mission. Avec une souplesse suffisante, le freelance pourra s’adapter à chaque demande, rester compétitif et acquérir plus de clients.

À lire : Indépendants : quel statut juridique choisir ?

Penser chiffre d’affaires et non salaire

Un freelance a certainement une idée de la rémunération qu’il souhaite gagner, mais il est nécessaire de tenir compte également de ses qualifications et de son expérience.

Et l’erreur généralement commise par un travailleur indépendant, c’est de fixer un tarif équivalent à son ancien salaire, en faisant totalement abstraction de l’évolution de sa situation et des charges engendrées par sa nouvelle activité.

En effet, devenir son propre patron implique de prendre en charge un certain nombre de taches chronophages en plus du travail à rendre, comme la prospection, la gestion de la comptabilité et la relation client.

Autant de jours non facturés sur l’année, sans oublier les charges fiscales et sociales que l’on doit payer. S’il envisage de prendre en plus des congés, le travailleur indépendant devra l’anticiper dans son budget.

En résumé, l’objectif n’est pas de calculer le salaire que l’on souhaite percevoir chaque mois, mais plutôt de réfléchir à la rentabilité de son entreprise, en déterminant le chiffre d’affaires potentiellement réalisable et le montant des charges incompressibles. Ces dernières peuvent représenter jusqu’à la moitié du chiffre d’affaires global.

À lire : Auto-entrepreneur : les nouveautés 2019

Le calcul du TJM

Ainsi, la formule la plus simple pour évaluer son TJM est la suivante :

  • Partez du salaire mensuel net souhaité
  • Ajoutez 50% de charges et 10% de frais de fonctionnement
  • Multipliez ce montant par 12 pour obtenir une rémunération annuelle
  • Divisez-le par le nombre de jours facturables (en moyenne : 138 jours par an)
  • Et vous obtiendrez ainsi votre TJM hors-taxes

À lire : 7 conseils pour se lancer en freelance

Collaborer avec un expert pour mieux gérer ses factures et ses prestations

Les tâches qui incombent à un freelance sont nombreuses, et s’il ne parvient pas à les gérer de manière efficace, il risque de perdre en rentabilité et mettre en péril son activité. Afin d’optimiser leur gestion et maîtriser le budget, de plus en plus de freelances choisissent de s’entourer d’experts pour mener à bien leurs activités.

Et c’est exactement dans cette optique que Digiwork a vu le jour. Nous mettons à la disposition des travailleurs indépendants une équipe d’experts en mesure de suivre de près leurs activités. Nous leur proposons également un accompagnement administratif en ligne complet afin de les épauler dans la tenue de leur comptabilité ainsi que la gestion de leurs factures.

Bénéficiant d’un soutien comptable, financier, juridique et administratif de la part de notre équipe et la solution en ligne que nous proposons, le travailleur freelance est ainsi libéré des tâches fastidieuses et chronophages. Il peut ainsi se concentrer sur ses activités l’esprit léger.

Vous désirez en savoir plus ? Pour cela rien de plus simple, il suffit de nous contacter et nous vous expliquerons tout dans les moindres détails !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Back To Top