skip to Main Content
0 644 666 555
Tarif Freelance : Comment Fixer Ses Prix ?

Tarif freelance : comment fixer ses prix ?

Avant de se lancer en freelance, il est crucial de bien réfléchir sur sa tarification, sous peine de rater des opportunités ou de ne pas être suffisamment rentable.

Il convient de fixer un tarif qui soit à la fois pertinent pour le client et profitable pour soi. Comment fixer ses prix de freelance ? L’équipe de Digiwork vous propose de découvrir les différents paramètres à prendre en compte.

Comprendre son marché et sa valeur ajoutée par rapport à la concurrence

Avant de fixer un tarif, il est impératif de connaître les prix pratiqués sur le marché en identifiant une fourchette basse et haute de son secteur d’activité. Le travailleur indépendant pourra ainsi établir sa grille tarifaire en se référant à ces chiffres. Attention toutefois, un prix trop bas pourrait renvoyer l’image d’une personne peu qualifiée et dégrader sa crédibilité sur le marché. Il n’est pas question de se brader, mais bien de trouver le juste prix !

En comprenant son marché, le freelance saura comment se positionner par rapport à la concurrence, et connaître ainsi la valeur de son expertise et sa différenciation par rapport aux autres. En d’autres termes, il sera en mesure de définir l’angle sur lequel il pourra miser pour se démarquer dans son secteur d’activité.

À lire : Stratégie d’acquisition de clients pour un freelance

Calculer son taux journalier

Une année compte environ 250 jours travaillés pour un temps plein, soit 5 jours de travail par semaine. À ce chiffre, il faut soustraire les congés et jours maladie (cela s’anticipe !), soit environ 6 semaines, ce qui donne approximativement 230 jours de travail effectif.

Mais malheureusement, un certain nombre de tâches administratives (facturation, prospection, formation, mise à jour du profil sur les plateformes, etc.) très chronophages vont vous faire perdre encore 40% de votre temps de production, pour finalement vous laisser à peine plus de 138 jours facturables par an. Ce paramètre est important pour le calcul du taux journalier.

Pour évaluer simplement son taux journalier moyen (le fameux TJM), il faut partir du salaire net que l’on souhaite, auquel il faut ajouter 50 % de charges et 10 % pour les frais de fonctionnement de son entreprise. Ce qui donne pour un salaire de 3000 euros net, une base de 4 800 € soit 57 600 € / an. Il ne reste plus qu’à diviser ce montant annuel par le nombre de jours facturables, soit 138, pour avoir son TJM hors taxes.

À lire : Meilleures plateformes freelance

Calculer ses charges sociales et de fonctionnement

Selon la situation, un indépendant doit s’acquitter de charges sociales de l’ordre de 23 à 50 % de son chiffre d’affaires (CA).Ce taux dépend essentiellement des dépenses propres à l’entreprise et du nombre moyen de jours travaillés.

Les frais de fonctionnement représentent quant à eux des charges fixes non négligeables pour un freelance. En effet, les dépenses liées aux équipements informatiques, aux fournitures de bureau, à la connexion internet, peuvent rapidement atteindre des budgets conséquents.

À lire : Auto-entrepreneur : les nouveautés 2019

Calculer les frais connexes

Toute activité professionnelle engendre des frais associés, et il faut donc bien évaluer ces dépenses pour être sûr de rentabiliser son investissement. Les charges liées à son activité peuvent être assez diverses : elles vont du forfait mobile au coût des déplacements en phase de prospection, en passant par l’achat d’équipements spécifiques, et jusqu’à la location d’un bureau ou d’un espace de coworking.

Comme nous venons de la voir, il est primordial de bien lister l’ensemble de ces coûts, et surtout ne pas en oublier un seul pour éviter d’avoir des problèmes de gestion et de rentabilité au final.

À lire : Avance sur paiement freelance et indépendant

Demander de l’aide à des spécialistes

Pour rester concentré sur votre métier, Digiwork a mis au point une solution d’accompagnement à forte valeur ajoutée. En effet, notre équipe d’experts vous propose de vous libérer de toutes vos contraintes comptables, financières et administratives.

Tout ce que vous avez à faire est de faire valider vos prestations par vos clients. Nous vous paierons aussitôt et nos experts se chargeront par la suite de facturer et de réclamer le règlement de la somme due à vos clients.

Vous désirez en savoir plus ? Contactez notre équipe !

Cet article comporte 2 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Back To Top